Le Flex-office, nouveau mode de travail ?

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Le Flex-office, un monde sans bureau attitré ?

Le flex-office se veut comme une organisation du travail dynamique et flexible. L’environnement du collaborateur n’est plus un cadre contraint mais devient propice à de nouvelles alternatives :

  • La mise en place du télétravail
  • La réorganisation de son poste de travail
  • La mise en place d’un environnement de travail plus favorable au bien être du collaborateur (salle de sieste, ambiances de travail différentes, mise à disposition d’outils novateurs)

Cette nouvelle disposition est née grâce à la transformation des espaces de travail.

D’autres méthodes sont associés au flex-office, notamment :

  • Le desk sharing ou « poste de travail partagé », le salarié ne possède pas de bureau attitré, lors de son arrivée au bureau le matin, il va pouvoir récupérer ses affaires dans un casier personnel et opter pour le bureau de son choix.
  • Le coworking, les salariés vont pouvoir travailler dans un espace de travail partagé au sein de locaux spéciques en dehors de l’entreprise. Ils pourront ainsi échanger avec d’autres acteurs et développer une vision plus collaborative.
  • Le corpoworking, concept inspiré de corporate et coworking, les entreprises vont pouvoir proposer des espaces de travail partagés directement dans leurs locaux. Cette initiative va permettre de développer de nouvelles opportunités en créant l’esprit de partage et d’échange avec de nouvelles personnes.

Les salariés, au centre des préoccupations de demain

Et si le flex-office était né d’un constat simple : le nombre de surface de travail sous-occupés et la mobilité des salariés grandissante.
En effet, cette nouvelle organisation du travail correspond aujourd’hui aux nouveaux besoins des collaborateurs et des sociétés.

La place du numérique, la prise de conscience écologique et la dynamique d’une amélioration de la qualité de vie au travail n’a fait qu’accroitre l’envie d’évoluer vers de nouveaux usages.

Ces nouvelles solutions sont destinées, dans un premier temps, au bien être des salariés, le collaborateur peut être plus « libre » de ses choix par rapport aux différentes tâches qu’il réalise tout au long de la journée. Cette nouvelle organisation va également influer sur la communication et le dynamisme vis à vis de la cohésion entre les équipes.

Des chiffres à connaître

Une étude a été réalisée en 2017 par Mitel et Axians démontrant le rôle et l’efcacité du flex-ofce.

Pour résumer cette étude :

  • En 2017, 67% des collaborateurs sont constamment en déplacement, ils prévoient 71,8% en 2018
  • 53% des cadres pensent que l’organisation du travail est ringarde ( espaces de travail mal optimisés, équipements obsolètes ou manquants)
  • 78% des collaborateurs font parties d’équipes projet virtuelles et peuvent échanger à distance
  • Seulement 6% des travailleurs qui fréquentent des tiers lieux sont des collaborateurs qui ont choisi de travailler autrement

Le télétravail reste « informel » dans au moins 6 cas sur 10 (appelé le télétravail gris)

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Vincent Panier

Vincent Panier

En créant base10, nous bâtissons chaque jour un formidable univers dans lequel les rencontres professionnelles créent de réelles opportunités.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *