Agir pour l'environnement c'est aussi réduire le nombre de nos déplacements professionnels.

Voiture & Déplacements professionnels

Déplacements professionnels : quel impact des trajets pendulaires sur l'environnement ?

Deux-tiers des français se rendent sur leur lieu de travail en utilisant leur voiture. Ainsi, ces déplacements pendulaires génèrent 57% des émissions liées à la mobilité locale en dehors des week-ends.

L’économie hebdomadaire d’un trajet aller/retour moyen évité représente un bénéfice environnemental de 271 kg eqCO2 annuel. 

Ces chiffres sont connus et n’expriment que l’impact direct des allers/retours sur l’environnement. Dès lors, ce qui compte davantage sont les effets sur la vie quotidienne, la réorganisation des locaux, le commerce local : 

• Premièrement le temps de vie gagné sur les allers/retours économisés permet de modifier ses habitudes de consommation. En plus, ça agit sur la fréquentation des commerces de proximité qui favorise les circuits courts.

• Par ailleurs, la réorganisation des espaces de travail baisse de manière significative le nombre de salariés en simultanée dans les locaux. Le flexoffice optimise l’utilisation des m2. Ainsi, à effectif équivalent, ça diminue le besoin en surfaces. Parallèlement, cette limitation baisse la consommation d’énergie. 

• Concernant le commerce local, les professionnels constatent une amélioration. En se déplaçant moins et mieux les habitants ont  davantage le temps d’acheter à proximité de leur domicile. Dès lors, cette hausse en volume permet de mieux structurer les approvisionnements en circuits courts. En outre, la diminution drastique de la distance entre le producteur et le consommateur agit directement sur l’environnement. 

Une nouvelle organisation du travail agit directement sur l'environnement

Déplacements professionnels optimisés

Toutes les études montrent que la réduction des trajets agit positivement sur l'environnement. Dès lors, l'intérêt de ces déplacements professionnels n'a jamais fait débat. C'est ainsi depuis toujours !

Il faut se rendre tous les jours à son travail. Aller voir ses clients. Se réunir physiquement quel que soit le sujet à traiter … 

Plusieurs phénomènes imposent à toutes les organisations de revoir leurs modèles de fonctionnement en profondeur : 

• La hausse du coût des énergies

• L’efficacité croissante des outils numériques

• L’évolution des mentalités 

• Les contraintes brutales imposées par la période de confinement 

Le travail à distance a sauvé de nombreux organismes en permettant une continuité de l’activité. Compte tenu de l’urgence, chacun s’est organisé selon ses moyens. Même si souvent, les nouvelles organisations fonctionnaient en mode dégradé, des éléments positifs en ont été retirés :

• Premièrement, chacun a observé que le travail à distance fonctionne.

• Le second fut une prise de conscience collective. Nos modes de consommation ont un impact direct sur l’environnement. 

• Enfin, le troisième fut d’observer que l’environnement pouvait réagir positivement et très rapidement. Cependant, uniquement QUAND nous baissons le niveau de pollution produit par nos comportements. 

Heureusement, le télétravail s’organise entre employeurs et salariés. base10 proposent de nombreux espaces professionnels sur l’ensemble du territoire. Le Ticket Collaboratif® simplifie la gestion des frais.