Transports en commun : avantages et contraintes

Transports en commun - métro
Transports en commun - professionnel

Comment sont perçus les transports en commun ?

Les transports en commun sont un modèle d'optimisation. En effet, leur objectif est de concentrer un maximum de besoins avec un minimum de ressources.

En premier lieu, les transports en commun sont conçus pour offrir une rentabilité maximum. C’est à dire, lorsqu’un train, bus, tramway … déplace un nombre optimal de voyageurs, il est difficile de trouver une meilleure rentabilité. Cette dernière concerne : le coût par voyageur, le temps et l’impact sur l’environnement. 

En revanche, ce niveau de rentabilité s’oppose souvent à la qualité de service. En réalité, ce moyen de déplacement connait des heures de pointe. Donc, ce nombre important d’usagers en simultanée tend à saturer le réseau. 

Généralement, c’est la contrainte qui caractérise les transports en commun. En effet, les horaires, les infrastructures et les cadences font subir aux usagers un cadre rigide. 

Par ailleurs, la routine les qualifie également. En fait, le sentiment de devoir faire toujours la même chose crée l’ennui. C’est pourquoi, ce moyen de transport est perçu négativement par les usagers.

En résumé, l’aspect économique avantage ce moyen de transport. Toutefois, le cadre rigide imposé par son organisation nuit globalement à l’expérience usager. En bref, contraintes, rigidité et impossibilité de personnaliser le service sont les principaux inconvénients des transports en commun. 

Comment ré-inventer les modèles existants ?

Transports en commun - vélo

A vrai dire, les transports en commun ne sont pas remplaçables. Les infrastructures existantes peuvent proposer une offre considérable qu'aucun autre modèle ne peut concurrencer.

Cependant, les nouveaux usages sont capables d’améliorer l’expérience usager.

En réalité, les transports en commun peuvent se réinventer en adoptant un modèle en réseau. De nombreux moyens de déplacements et d’actions existent, l’enjeu est de relier le maximum d’offres possibles.

Dans cette perspective, les acteurs du secteur doivent établir une nouvelle communication avec leurs clients. En fait, ils ont à conduire le changement en intégrant dans leur offre de services des innovations d’usage.

Par exemple, proposer de trouver un espace de travail à proximité du domicile en proposant un accès direct à l’offre base10. Mais aussi, combiner un déplacement en transports en commun avec une partie en co-voiturage pour affiner l’approche. Ou encore, des places disponibles dans les bus privés pourraient en optimiser l’utilisation. Aussi, certains VTC sauraient également compléter l’offre …

En d’autres termes, réinventer les moyens de déplacement  revient à les intégrer dans une offre globale conjuguant nouveaux usages et réseaux.

D’abord les modèles d’organisation en silos ont vécus, il faut désormais de la transversalité. Ensuite, les plateformes sont capables de traiter un nombre considérable d’informations et proposer des solutions personnalisées en temps réel. Enfin, les usages attendent un service complet, adapté, personnalisé, optimisé et innovant.

En conclusion, l’heure est à la mutualisation des solutions possibles pour personnaliser l’offre client.